Skip to content

Un Département à la pointe ! 

Au cours du mandat, le Département du Finistère est devenu ou resté 1er :

  • Département breton en nombre de fermes biologiques
  • Département français pour la pêche française
  • Département français pour la réussite au baccalauréat
  • Département breton dans le financement et l’accompagnement de la langue bretonne
  • Département français porteur d’une marque territorial « Tout Commence en Finistère »
  • Département breton lauréat pour son Projet Alimentaire de Territoire (2016)
  • Département français avec une archéologie préventive
1er
lauréat

Le Département a été lauréat de :

  • l’Appel à projet national pour son Projet Alimentaire de Territoire en 2016,
  • l’Appel à projet national sur l’Insertion et porteur du projet de « Service Public Régional de l’Insertion » en 2019
  • l’Appel à projet Européen SANA pour le développement du sport adapté pour les personnes à mobilité réduite en 2018
  • l’Appel à projet « Pass numérique » (droits à la formation, accompagnement numérique)

Nationalement, le Conseil départemental du Finistère est reconnu pour :

  • son plan de lecture publique pour toutes et tous : 4 bibliothèques départementales de prêts alimentent les 225 bibliothèques et médiathèques communales et associatives, pour que le livre, la musique soient au plus près de chaque Finistériens, Finistériennes
  • sa politique de la petite enfance avec la présence de Marc LABBEY, président de la commission des Solidarités, au Conseil National de la Protection de l’Enfance (CNPE), et l’impulsion du développement du dispositif Petits Pas Grands Pas
  • son tarif autorisé proche du coût de revient pour les services d’aides à domicile, avec 24 € / heure quand l’Etat souhaiterait un tarif à 21€
  • ses initiatives innovantes en faveur de l’environnementà l’instar de l’écogarderie à cheval, une médiation originale des espaces naturels au service du public et de l’environnement
business-561387_1920

LE FINISTERE SOUTIENT SOS MEDITERRANEE ! 

Chaque jour, à l’instar de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM), SOS Méditerranée applique le devoir d’assistance en mer. Depuis 2014, plus de 20 000 personnes ont péri en mer Méditerranée. La majorité du Conseil départemental du Finistère a voté, une subvention de 50 000 € et est fière d’afficher son soutien à cette organisation humanitaire indépendante qui intervient dans le respect des engagements internationaux de la France et incarne cette solidarité chère aux gens de mer.